27.2.09

Evolène, le Carnaval...


Les « peluches » font leur apparition. Ces étranges personnages habillés de peaux non tannées de chamois, de mouton ou encore de renard aux jambes entourées de bandes de drap ficelées portent des masques en bois peint qui représentent le plus souvent des têtes d'animaux, de véritables œuvres d'art sculptées par les artisans de la région. Solitaires ou obéissant à un chef, les peluches recherchent des victimes dans le village en les bousculant un peu et en agitant des grosses cloches de vache.
Et puis, le jour même du carnaval, c'est au tour des « empaillés » de prendre le village d'assaut. Vêtus de sacs de jute remplis de paille, ils portent un masque et un balai de riz et n'hésitent pas à partager le cochon avec les peluches. Le mardi gras, la population brûle le bonhomme-hiver. C'est la fin du royaume des esprits et le début du printemps...